header

Le groupe Royer

Un projet d'entreprise à réinventer en permanence, entre tradition et vision.

Jacques Royer

Mon engagement est de faire vivre cette trajectoire d'hommes et de femmes.

Le Groupe Royer, c’est une histoire de famille. J’ai connu 3 générations. J’ai commencé avec mon père, j’ai ensuite travaillé avec mon frère et aujourd’hui j’ai la chance d’avoir mon fils, mes neveux, mes nièces et ma femme avec moi. Cette dimension clairement familiale n’est pas anodine ou anecdotique. Elle apporte notamment deux choses fondamentales qui rejaillissent positivement sur l’ensemble des collaborateurs dans la conduite des affaires : le sens de la confiance et un rapport à la durée, au temps long.

Le Groupe Royer c’est aussi une histoire de vision et de convictions, que ces notions primordiales de confiance et de pérennité permettent de faire évoluer avec sérénité. La vie des entreprises est jalonnée en permanence de mutations économiques, sociologiques, qu’il faut accompagner en trouvant sans cesse de nouvelles solutions. Le cadre dans lequel nous évoluons nous permet de les aborder
avec efficacité et cohérence.

L’un de mes prochains challenges, en tant que Président de ce groupe va concerner la gouvernance que l’on va devoir mettre en place en réponse à ces mutations et leur impact  sur l’évolution de nos métiers et notre organisation. Nous allons devoir travailler davantage en réseau, avec plus d’autonomie, et ces notions de confiance et de solidarité si chères à notre groupe vont là encore se révéler être des
atouts majeurs pour relever ces défis.

 

Jacques ROYER, Président

Découvrez le groupe en vidéo

Nos chiffres clés

800

Salariés dans le monde

300 M€

De chiffre d'affaires en 2017

45 %

De chiffre d'affaires à l'export

23 M

De paires vendues par an

5

Sites en France : Fougères (siège social), Cholet, Sèvres, Arques, Maleville

7

Filiales étrangères

150

Salariés en Asie

70

Pays d’exportation

Le groupe Royer dans le monde

Le Groupe Royer est implanté depuis près de 30 ans en Asie où sont fabriqués 85% des produits commercialisés. Pour chapeauter les bureaux asiatiques et relever le défi de l'international, Mikaël Royer, Directeur Royer Asia et Directeur Général Royer SEA, en charge du digital pour le Groupe Royer s’est vu confier la direction de Royer Asia à Hong Kong. Rencontre avec le petit-fils du fondateur, fils du président, « né dans une boîte de chaussures ».

Mikaël Royer

Quelles sont vos ambitions pour le marché asiatique ?

Amener toutes les marques dont le groupe est propriétaire à devenir internationales. Il nous faut identifier les meilleurs distributeurs pour chaque marque et dans chaque pays. Nous avons déjà quelques partenaires au Japon, aux Philippines, en Malaisie et Indonésie, et notre objectif à court terme est de trouver des partenaires en Chine, où le pouvoir d'achat a beaucoup augmenté, et de développer notre marché au Japon, un pays stratégique car lanceur de mode, mais également en Corée.

 

Quelles sont les forces du groupe pour cet enjeu d'avenir ? 

Notre présence en Asie depuis de longues années nous a permis de maîtriser les codes de cette culture très différente de la nôtre. Dans mon équipe de 70 personnes, à part une française basée au Vietnam et un franco-vietnamien, tout le personnel est chinois ou vietnamien. La plupart vient de la production et connaît donc parfaitement le marché. De plus, l'origine française ainsi que l'héritage familial du groupe sont des gages de confiance en Asie où la majorité des sociétés sont familiales.

Quelle est la clé pour bâtir un réseau de distribution dans ces pays ? 

Au-delà des relations que nous avons tissées avec nos fournisseurs et partenaires, il est indispensable d'y consacrer beaucoup de temps et de nombreux déplacements. Si vu de France, on parle de « marché asiatique », chaque pays a ses spécificités. Dans certains, les marques locales sont très représentées, dans d'autres, on privilégie le concept de marque globale... Il n'existe pas de modèle type : il faut s'adapter à chaque marché et chercher le meilleur distributeur, capable de s'identifier à la marque, de la respecter et de véhiculer ses valeurs.

Comment le digital doit accompagner ce développement en Asie ? 

Le poids du digital est considérable en Asie, où internet est aussi bien utilisé en BtoC qu'en BtoB. Lorsque je rencontre un interlocuteur en Chine, il va taper Kickers.com sur son smartphone tout en me parlant ! Pour l'instant, nous nous appuyons sur les sites de nos partenaires qui maîtrisent parfaitement leur territoire tout en les guidant sur les contenus.

Les filiales du groupe

Le choix stratégique de l'internationalisation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus, cliquez ici

X